7 avril 2008

Comment trouver un "bon avocat" ?


Voilà la question que se pose toute personne qui rencontre un problème juridique. Il lui faut un avocat et il lui faut rentrer dans un monde que seuls les professionnels et quelques initiés comprennent.

Voici quelques règles simples à suivre pour éviter les mauvaises surprises.

Le premier réflexe de celui qui est à la recherche d'un avocat est d'interroger ses proches. Connaissent-ils un bon avocat ? Si un de vos proches vous vante les mérites d'un avocat, gardez son nom en mémoire et lisez la suite.

Le droit, comme la médecine, est divisée en branches. Comme vous avez des médecins spécialistes en pédiatrie, en radiologie, en ophtalmologie, … vous avez des avocats qui pratiquent ou qui sont spécialisés en droit fiscal, en droit social, en droit de la famille, … Il faut donc que vous sachiez de quel avocat spécialisé vous avez besoin. Pour vous faire une idée des branches, allez sur le site du barreau de Bruxelles, cliquez sur l'onglet "les avocats - je cherche un avocat" et faites apparaître la barre de défilement "Matière (4)".

Si l'un de vos proches vous a conseillé un avocat, allez sur le site du barreau auquel il appartient et regardez les matières qu'il pratique. Si votre proche vous a conseillé un avocat spécialisé en droit fiscal, peut-être n'est-il pas spécialisé en droit des successions, matière qui vous préoccupe. Si les matières préférentielles de cet avocat correspondent à votre problème, prenez un simple rendez-vous chez lui après lui avoir demandé s'il pratiquait bien la matière faisant l'objet de votre dossier.

Si aucun de vos proches ne vous a conseillé d'avocat, en utilisant le site du barreau, vous trouverez rapidement des avocats proches de chez vous et pratiquant la matière faisant l'objet de votre problème.

Il vous faudra faire un choix.

L'écueil de la compétence étant normalement franchi, je vous conseille plusieurs règles.

La première est de prendre un avocat qui soit à votre image. Si vous êtes une personne privée, inutile de consulter un avocat associé d'un gros cabinet d'affaires réservé aux entreprises. Si vous êtes une PME, choisissez plutôt un cabinet de taille moyenne. La plupart des sites des barreaux ne fournissent pas d'informations sur le type de cabinet auquel appartient l'avocat. N'hésitez pas à aller voir où est situé le cabinet. Vous verrez immédiatement de quel type de cabinet il s'agit.

La deuxième règle fondamentale est d'avoir un avocat avec lequel "le courant passe". Il est absolument impératif qu'une relation de confiance naisse entre vous et votre avocat. Un litige peut durer plusieurs années … Prenez donc rendez-vous en essayant d'avoir l'avocat en ligne et non une secrétaire. Par téléphone, vous lui exposerez en quelques mots votre problème et il vous confirmera ou non s'il sait vous défendre. Pour un dossier non urgent, et sauf circonstances exceptionnelles, un avocat diligent devrait vous donnez un rendez-vous dans les huit jours.

Après votre premier rendez-vous, vous saurez si "le courant passe" et si une relation de confiance s'installe.

Pendant la consultation, si l'avocat vous paraît compétent et qu'une relation de confiance s'installe, vous devez aborder les sujets "sensibles". D'abord, le montant des honoraires. Depuis le règlement de l'Ordre des Barreaux Francophones et Germanophones de Belgique du 27/11/2004, l'avocat a l'obligation "d'informer son client avec diligence de la méthode qu'il utilisera pour calculer ses honoraires, frais et débours afférents aux dossiers dont il est chargé", cette information ayant pour but "de permettre au client de se forger une idée aussi précise que possible de la manière dont les honoraires et frais qui lui seront réclamés seront calculés." Sauf exceptions, les avocats sont incapables de préciser le montant de leurs frais et honoraires puisqu'ils sont incapables de prévoir la réaction de la partie adverse. En revanche, ils ont l'obligation de vous expliquer comment ils calculeront leurs frais et honoraires. Demandez encore quels sont les modalités de paiement des honoraires (par mois, par tranches, …). Demandez également si l'avocat traitera personnellement le dossier ou s'il le confiera à un stagiaire ou à un collaborateur, pratique très courante. Si c'est le cas, informez-vous des honoraires de ce stagiaire ou de ce collaborateur.

Si vous êtes ravi de la première consultation, que l'avocat a répondu à toutes vos attentes, vous avez trouvé le bon.

Si la première consultation ne s'est pas déroulée comme vous le souhaitiez (trop courte, avocat inattentif, attente trop longue, pas de relation de confiance, …), vous paierez le prix de la consultation (entre 25 et 40 €) et vous prendrez rendez-vous chez un autre avocat. Vous finirez par en trouver un qui vous convienne.

Et si, par malheur, l'avocat à qui vous avez confié le dossier n'est pas à la hauteur de vos espérances, vous avez la liberté de changer. Dans ce cas, faites-le le plus rapidement possible.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce post m'a beaucoup aide dans mon positionnement. Merci pour ces informations

brooklyn hurd a dit…

Merci de ce partage des règles à suivre pour éviter les mauvaises surprises quand on cherche un avocat. C'est important de choisir le bon avocat si vous voulez réussir dans n'importe situation. J'aime bien votre conseil d'interroger ses proches. Comme ça, on peut être plus certain qu'on peut compter sur l'avocat. Super article !
Brook | http://www.renaldlabbeavocats.com/fr/