21 mai 2010

Pour que le Palais de Justice de Bruxelles reste un Palais de Justice, manifestons le 1er juin

Le 9 février 2009, j’écrivais un article le Palais de Justice de Bruxelles deviendra-t-il un vestige architectural ? J’y expliquais que, par décision politique, la plupart des juridictions de Bruxelles avait quitté le Palais pour s’installer, moyennant des rénovations importantes d’immeubles, aux alentours de la place Poelaert. Aujourd’hui, ne restent plus au Palais de Justice de Bruxelles que la Cour d’appel et les chambres pénales du tribunal de première instance de Bruxelles.

Toutes les autres juridictions se trouvent dans des immeubles aux styles moderne et nordique, aux grandes fenêtres, des immeubles comme on en voit partout, de l’Europe aux Etats-Unis, aux sols en Quickstep qui sonnent creux, aux murs blancs, le tout aseptisé de la cave au toit. Des immeubles où pourraient s’installer des hôpitaux, les sièges sociaux de Coca-Cola ou Microsoft, des universités. Enfin, des immeubles pour toutes les fonctions, interchangeables à l’infini où le port de la toge d’avocat est anachronique et où le citoyen attendant que son affaire soit plaidée croit patienter dans une salle sans âme d’un quelconque ministère (pardon, le mot ministère n’a plus cours en Belgique, il faut dire « Service Public Fédéral »).

La Palais de Justice de Bruxelles est l’un des plus grands et des plus beaux d’Europe. Un bâtiment, dédié entièrement à la Justice, qui ne peut changer de destination. Aujourd’hui où notre société marche sur la tête, où des églises deviennent des discothèques, des restaurants ou, plus snob encore, des chambres d’hôtels, il est normal que le Palais de Justice de Bruxelles ne soit plus dédié à la Justice. Il faut donc lui trouver une autre destination. Tel est la volonté des politiques. Il semble que, dans quelques temps, toutes les juridictions auront disparu du Palais. Qu’en ferons-nous de ce merveilleux Palais ? Des salles de spectacle, des bureaux pour le privé, un endroit pour manifestation culturelle ? On fera tout sauf ce pour quoi il a été construit. Triste époque.

L’Ordre français des avocats du barreau de Bruxelles, le nederlandse Orde van advocaten bij de balie te Brussel et le barreau de Cassation ont diffusé un communiqué appelant tous les avocats à manifester le 1er juin prochain à midi devant les marches du Palais pour que ce Palais reste un Palais de Justice. Je participe rarement aux manifestations. Mais là, croyez-moi, j’y serai et j’espère vous y rencontrer.

Voici le communiqué en question :

Bruxelles et la Belgique ont un des palais de justice les plus extraordinaires au monde, celui de la Place Poelaert.

Ce bâtiment est admiré tant en Belgique qu’à l’étranger.

Son architecture est hautement symbolique de la justice.

Ce Palais est la Justice. Ce Palais est le patrimoine de la Belgique.

La Justice est tout à la fois une vertu, une institution, un pouvoir.

Les constats sont aujourd’hui les suivants :

- Depuis de nombreuses années, le bâtiment souffre d’un manque élémentaire d’entretien.

- Depuis plusieurs années, de plus en plus de juridictions quittent le Palais. Alors que les raisons devaient initialement en être recherchées dans un manque de place, ce mouvement semble aujourd’hui dicté par d’obscurs motifs.

- Ce sont principalement les chambres correctionnelles qui tiennent encore audience dans le palais, ce qui rend paradoxales les critiques émises sur le plan de sa sécurité.

L’abandon progressif de ce bâtiment est sans doute révélateur de la place accordée à la justice de ce pays.

Les avocats entendent s’y opposer.

Pour eux, le Palais de justice a une fonction et une signification. Il incarne le respect dû à la justice.

Ils plaident par conséquent pour :

- Le maintien exclusif des fonctions de justice au sein du Palais.

- Le retour des tribunaux, à tout le moins des chambres d’audience, dans le Palais de justice.

- L’établissement d’un plan complet de réhabilitation de ce bâtiment et la planification des travaux nécessaires d’entretien et de préservation du patrimoine.

La gestion en son sein même des aspects relatifs à la sécurité, qui ne doivent pas être exagérés.

Ils insistent sur l’urgence d’un masterplan, fondé sur le rôle central que doit jouer le Palais dans la justice à Bruxelles et en Belgique.

Pour souligner l’importance du Palais de justice et l’attachement qu’ils y portent, les avocats manifesteront, en robe, le 1er juin 2010, à 12 heures, devant le Palais.

Aucun commentaire: